Scandale, un camp d’été « décolonial » autorisé à Reims !

Scandale, un camp d’été « décolonial » autorisé à Reims !

Ce « camp d’été décolonial », revendiqué comme un « séminaire de formation à l’anti-racisme politique »,est réservé «uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État en contexte français», ce qui exclut les personnes blanches ainsi que les couples mixtes comme il est précisé sur le site de cet organisation.

Oubliée la notion du « vivre ensemble » car les organisateurs de ce « stage », qui se tenait du 25 au 28 août à Reims, assument et revendiquent la «non-mixité» de l’événement. Et les élus de la ville de Reims estiment que «Rien ne permet d’interdire cette rencontre à ce jour» ?

Il est scandaleux que dans notre pays une manifestation soit interdite à certain de nos compatriotes au regard d’une couleur de peau. Rappelez-vous que du temps de l’Amérique ségrégationniste, il était affiché « Interdit aux Noirs », à l’entrée des établissements publics. Et aujourd’hui, en 2016, en France, un « camp d’été » proclame « Interdit aux blancs » ! Quels enseignements faut-il en retenir ?!

Organisé par de prétendues anti-racistes, ce camp ne fait que renforcer le communautarisme et le refus de toute assimilation. Comme le montre leur programme qui consiste à élaborer et à construire des résistances autour d’ateliers et de formations servant à la transmission de connaissances et de pratiques ……….. pour les personnes voulant s’impliquer de façon plus ponctuelles.
Pour exemples de formations, cette organisation propose, entre autre, « militer pour l’abolition de la prison », « la désobéissance civile » ou « redéfinir la réalité ». Dans la même veine, voici des exemples d’ateliers, « Non à la diversité », « Les enjeux de la parentalité racisée » ou « Combattre le racisme en milieu scolaire ». « LE RACISME ? », pour eux il n’existe qu’un seul et uniqu20160826_213140[1]e racisme? Si vous trouvez que cette philosophie « anti-islomaphobe » et « anti-négrophobe » fait froid dans le dos, voici 2 exemples de tables rondes, « ANCRER NOS MOUVEMENTS DANS L’HISTOIRE DES LUTTES RACISÉ.E.S EN CONTEXTE FRANÇAIS » ou « 2017 LA CONSTRUCTION D’UN RAPPORT DE FORCE EST-IL POSSIBLE ? » Et le plus effrayant est que « sur place, il était possible aux participant.e.s de proposer des ateliers et formations supplémentaires »…..

Et rien ne permettait d’interdire cette « rencontre » pour la ville de Reims !

Nous ne pouvons vivre dans une France apaisée que par l’affirmation de l’égalité entre tous les Français et par l’assimilation de ceux qui ont acquis la nationalité française, ce qui suppose qu’ils embrassent notre culture et aiment notre pays.

Pour finir, je citerais Jack Dion, Directeur adjoint de la rédaction de Marianne :

«…… « En contexte français », comme on dit chez ces gens-là, je suis du mauvais côté de la barrière, car je n’ai pas la bonne couleur de peau. Bref, je suis victime du délit de sale gueule, ….. Je me heurte à un panneau virtuel où il est écrit : « Interdit aux Blancs », comme il était inscrit « Interdit aux Noirs » dans les établissements publics de l’Amérique ségrégationniste ….. Afin de préparer les travaux, les concepteurs de ce machin avaient décidé de constituer un « groupe de réflexion organisé en non-mixité ». Pas question de mélanger les torchons et les serviettes, les Blancs et les autres, fût-ce pour lutter de concert contre tous les racismes et toutes les exclusions. La France étant décrétée blanche, coloniale et raciste, tout Blanc est raciste et je me découvre donc raciste à l’insu de mon plein gré, ce qui fait toujours un choc……. »

Seule Marine LE PEN sera garante de l’égalité de tous les citoyens et rétablira les valeurs de notre République.